Appel à propositions


Séminaire interdisciplinaire, 11 mai 2018 (Université de Genève)

 

Le défi de l’interdisciplinarité : le droit, la naissance et la mort

La naissance et la mort constituent les étapes immuables de l’existence humaine. Elles sont pourtant sujettes à des transformations fondamentales à travers le temps. Le droit évolue avec les développements technologiques et sociétaux, et est appelé à prévoir des solutions qui répondraient aux différents intérêts et besoins impliqués. Des exemples actuels comme l’augmentation de contrats de gestation pour autrui conclus à l’échelle transnationale, la conception à l’aide de la procréation médicalement assistée même après la mort du père ou de la mère génétiques, ou encore les possibilités améliorées d’identification de victimes de crimes de masse par le recours à diverses expertises forensiques et scientifiques, illustrent les nouveaux défis auquel le droit est confronté.

Ce séminaire donnera la possibilité aux doctorant-e-s et post-doctorant-e-s de différentes disciplines, travaillant sur des sujets qui interrogent les rapports entre le droit, la naissance et/ou la mort, de présenter leurs recherches et les discuter avec des expert-e-s spécialement invité-e-s pour l’occasion, ainsi que les autres participant-e-s.

Une série de questions transversales seront soulevées : l’interdépendance entre le droit, la société et les savoirs scientifiques ; l’usage (et le mésusage) du droit dans l’ensemble des dispositifs de régulation ; le recours au discours scientifique dans le discours juridique, et vice versa ; la généalogie de différents concepts tels que « la personne humaine », « l’individu », « la nature », « la filiation », le « corps », la « dignité », le « deuil », etc. Les participant-e-s seront ainsi invité-e-s au dialogue et à un effort de décloisonnement disciplinaire, tant du point de vue épistémologique, que méthodologique et pragmatique. L’échange portera également sur les enjeux, la pratique (et les limites ?) de l’interdisciplinarité en tant que telle, dans un contexte au sein duquel il est courant d’emprunter des concepts d’autres disciplines.

Les (post-)doctorant-e-s sélectionné-e-s pour une présentation orale dans le cadre du séminaire seront invité-e-s à préparer une intervention de 15-20 minutes proposant une réflexion, dans le contexte de leurs recherches actuelles, sur les aspects interdisciplinaires soulevés par le descriptif ci-dessus. Les interventions pourront se faire en français ou en anglais. Chaque intervention sera discutée par un-e expert-e- d’une autre discipline afin de favoriser la réflexion interdisciplinaire, avant d’ouvrir la discussion à l’ensemble des participant-e-s du séminaire.

Le nombre d’interventions étant limité, une sélection se fera sur la base d’abstracts (une page A4 au maximum) contenant un résumé de la présentation prévue, ainsi que l’adresse email de contact, l’affiliation institutionnelle et le/la directeur-trice de recherche.

Délai de soumission des abstracts :
2 janvier 2018
à Mme Adriana Schnyder, assistante au CETEL, adriana.schnyder(at)unige(dot)ch.

Les réponses seront envoyées aux canditat-e-s à la mi-janvier 2018.

La participation au séminaire sera ensuite ouverte à l’ensemble des doctorant-e-s et des membres des Universités CUSO intéressés.

Organisatrices : Michelle COTTIER et Sévane GARIBIAN, Professeures à la Faculté de droit de l’Université de Genève, membres du comité directeur du Centre d'étude, de technique et d'évaluation législatives (CETEL).